Home ACTUALITÉS

Effondrement d’immeubles: Le Premier Ministre Patrick Achi met en mission les Maires

92

Le chef du gouvernement, Patrick Achi, a échangé ce mardi avec l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI). Objectif: mobiliser tous les acteurs de terrain, notamment les maires de Côte d’Ivoire pour lutter contre le phénomène d’ effondrement d’immeubles devenu récurrent dans le pays.

Patrick Achi prône la « Tolérance zéro » face aux effondrements d’immeubles

Le Premier Ministre, Patrick Achi, a présidé, le mardi 08 mars 2022 à Abidjan, une rencontre d’échanges avec l’UVICOCI, en vue d’obtenir une plus grande implication des maires pour lutter efficacement contre le phénomène des effondrements d’immeubles, devenu récurrent. Cette rencontre fait suite à l’effondrement en l’espace d’une semaine de deux immeubles dont un R+4 dans la nuit du 06 au 07 mars à Cocody Angré 9è Tranche (six morts et 13 blessés) et un autre à Treichville, un R+7 en construction non loin du Palais de la Culture, survenu dans la nuit du samedi au dimanche 27 février (sept morts et une quinzaine de blessés).

Pour le Premier Ministre, Patrick Achi, la survenue de ces incidents malheureux, en l’espace d’une semaine, requiert une mobilisation de tous les acteurs de terrain, notamment les maires, ’’en raison de leur proximité avec la population’’. Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, a, au terme de la rencontre, déclaré que la question de la sécurité du cadre urbain est une préoccupation pour le gouvernement et les maires.

’’Nous avons décidé de travailler ensemble pour réduire sensiblement le phénomène d’effondrement d’immeubles. L’objectif est de transférer aux maires certains pouvoirs pour les rendre plus efficaces’’, a indiqué le ministre, tout en annonçant que de grandes décisions seront prises au cours du Conseil des ministres du mercredi 09 mars 2022. Bruno Nabagné Koné a rappelé quelques statistiques relatives à l’évolution du phénomène des effondrements d’immeubles dans le pays.

’’Avant 2020, nous étions à une vingtaine d’effondrements. En 2020, nous en avons dénombré neuf. En 2021, ce sont deux effondrements auxquels nous avons assistés et depuis le début de l’année 2022, nous en sommes à deux’’. Concernant les contrôles, le ministre a indiqué que ses services en ont effectué 9 867 en 2021 contre environ 2 000 avant et procédé à la démolition d’un immeuble en 2020, 51 en 2021 et cinq depuis le début de l’année 2022.

Les maires désormais associés à la réflexion, en vue de l’éradication du phénomène d’ effondrement d’immeubles

Pour plus d’impact et d’efficacité, il a souhaité le renforcement des capacités des services en charge de la construction et le renforcement de la collaboration avec les acteurs locaux (maires) pour opérationnaliser la plateforme collaborative de contrôle des constructions. Le président de l’UVICOCI, Paulin Claude Danho, s’est, au nom de son organisation, félicité que les maires soient associés à la réflexion, en vue de l’éradication du phénomène d’ effondrement d’immeubles.

’’Nous sommes disponibles. En notre qualité de gestionnaires des cités, il nous est apparu nécessaire de nous engager aux côtés du gouvernement, être une force de propositions. Nous voulons prendre toute notre place dans la sensibilisation, le contrôle et la répression pour sauver des vies’’, a-t-il dit. Dans le quartier d’Angré au Nord d’Abidjan, en pleine expansion immobilière ces dernières années, l’ effondrement d’un immeuble R+4 lundi à minuit a fait 06 victimes décédées, 17 mises en sécurité et 13 personnes évacuées.

Une forte délégation du gouvernement conduite par le Premier Ministre Patrick Achi, du ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, et de la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Godo, s’est rendue sur les lieux du drame dans la matinée du lundi. La délégation qui a rencontré des rescapés, a traduit son soutien et sa compassion aux parents des personnes décédées, au nom du chef de l’Etat Alassane Ouattara.

“À Angré 8ème tranche, sur le lieu même du drame, j’ai apporté au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, la compassion de la Nation aux victimes, nos prières et notre soutien. J’ai remercié nos forces de secours pour leur réactivité. Une enquête est lancée. La loi s’appliquera dans toute sa rigueur”, a indiqué Patrick Achi dans un post sur sa page Facebook, peu après la visite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here