Home ACTUALITÉS

Journée Internationale des Femmes 2022: Allocution de la présidente du REFELA

134


Chères sœurs, nous célébrons aujourd’hui la journée internationale de la femme, une journée où les femmes et les hommes qui œuvrent pour l’égalité des genres sont mis à l’honneur. Au-delà de la célébration, cette journée invite à un questionnement profond sur le rôle de la femme dans la société, à faire un état des lieux sur l’effectivité de ses droits, et sur les défis qu’il convient encore de relever pour que l’égalité femmes/hommes soit porteuse d’opportunités maintenant et pour l’avenir.

Chères sœurs,
Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, beaucoup de promesses nous ont été faites sans être tenues, l’heure n’est plus à la mendicité de nos droits, car la vraie liberté et la vraie indépendance ne s’acquièrent jamais sans revendications et sans luttes.

C’est pourquoi, cette journée doit être l’occasion pour nous, membres du Réseau des Femmes Élues Locales d’Afrique (REFELA), de nous poser les questions suivantes : Qu’est-ce que nous avons posé comme actes au cours de cette année et dans les années à venir en faveur de l’émancipation de la femme africaine ? Que faisons-nous et que prévoyons-nous de faire pour éradiquer le phénomène de la violence subie par les femmes et les filles en Afrique ? Comment intervenons-nous concrètement pour que l’émancipation économique des femmes soit une réalité dans nos sociétés ? Quelles sont les luttes que nous devons mener pour plus de représentativité des femmes dans les instances de prise de décision ?

Dès sa création en 2011, le REFELA a mis la question de l’égalité des genres parmi les priorités de son action, et a lancé à ce propos trois campagnes : la campagne des villes africaines sans enfants vivant dans la rue et sans enfants fantômes ; la campagne des villes africaines à zéro tolérance face aux violences faites aux femmes et aux filles ; la campagne des villes africaines mobilisées pour l’autonomisation économique des femmes. Plus d’une centaine de villes africaines ont adhéré à ces campagnes et les mettent effectivement en œuvre. Je les en félicite. Je profite de cette journée pour demander à toutes les villes africaines d’adhérer à ces campagnes pour promouvoir l’égalité hommes/femmes dans leur localité dès aujourd’hui afin d’y garantir un avenir durable pour toutes et pour tous.

Le REFELA est interpelé par les discriminations dont les femmes continuent d’être l’objet pour l’accès au travail, l’accès à la terre, l’accès à l’éducation, l’accès à la santé et à toutes les facilités qui permettent de mener une vie digne. Ces discriminations sont exacerbées par l’impact de la COVID-19 et par les effets des changements climatiques dont les femmes et les filles sont les premières victimes surtout dans les zones rurales et les périphéries pauvres de nos villes.

Le REFELA est également interpelé par le traitement particulièrement dégradant dont sont victimes les femmes et les filles migrantes dont les droits les plus élémentaires sont systématiquement bafoués. Nous appelons les villes africaines et leurs partenaires à adhérer à la charte des collectivités d’Afrique sur la migration, qui recommande de reconnaître l’égalité des droits des migrants avec ceux des populations locales et rejette toute discrimination à leur égard, quelle qu’en soit la nature.

Le REFELA a mis en chantier une charte pour l’égalité dans les collectivités territoriales d’Afrique. Cette charte a fait l’objet d’une large concertation parmi les membres du REFELA et de CGLU Afrique ; et résulte d’une coopération fructueuse avec les collectivités européennes et les collectivités des autres régions du monde regroupées au sein de Cités et Gouvernement Locaux Unis (CGLU).

L’adoption de cette Charte en mai 2022 prochain à l’occasion de l’assemblée générale de CGLU Afrique va donner le coup d’envoi à une nouvelle dynamique en faveur de l’égalité de genres en Afrique. Le REFELA est déterminé à prendre toute sa part à la promotion de cette charte car il partage avec les autres la conviction que l’égalité aujourd’hui est la condition de possibilité d’un avenir plus juste et plus durable pour toutes et pour tous.

En ce 8 mars 2022, j’engage tous les hommes de bonne volonté à se mettre à nos côtés pour gagner la bataille de l’égalité.

Je souhaite à toutes les femmes une bonne célébration et la Journée internationale de la Femme.
Que Dieu vous bénisse,

Je vous remercie pour votre bienveillante attention.

La Présidente ,
Macoura Dao Coulibaly 
Etiquettes :08 Mars 2022Journées des FemmesREFELA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here